LittératureSainte-Radegonde

« François Mitterrand, un roman français », le nouveau livre de Pierre-Marie Terral

Historien, né à Millau où il a grandi et où il revient dès que possible voir ses parents et amis, auteur de plusieurs ouvrages, dont deux consacrés à la lutte du Larzac (Larzac de la lutte paysanne à l’altermondialisme, 2011, Larzac terre de lutte 2017) au Parc naturel régional des Grands Causses (2015),ou encore à la région Occitanie), Pierre-Marie Terral sortira son nouveau livre « François Mitterrand, un roman français » le 22 avril.

Il y a 40 ans, le 10 mai 1981, François Mitterrand devenait le premier président socialiste de la Ve République. Dans ce livre préfacé par François Hollande, l’historien Pierre-Marie Terral, retrace le parcours de François Mitterrand en décryptant la topographie politique, intime, voire mémorielle, de l’ancien président. Sans oublier les petites histoires comme sur le Larzac ou la visite de François Mitterrand, président, à Millau.

Le livre

Retracer l’existence de l’ancien président de la République à l’aune des lieux qui furent les siens, voilà l’objet de cet ouvrage. De Jarnac, sa ville natale, à sa terre d’élection de Château-Chinon, du rite de Solutré au havre landais de Latche, de l’Auvergne discrète au Luberon intime, les hauts lieux de la géographie mitterrandienne sont ici scrutés, tout autant que chaque recoin dissimulé sous le voile du secret, à l’image du Vichy des années noires.

Le politique Mitterrand a sillonné et labouré électoralement le pays quand l’homme l’a arpenté de manière plus secrète. Pétri de littérature, passionné par l’histoire et la géographie de la France, François Mitterrand habitait le pays autant qu’il était habité par celui-ci. Pas après pas, mot après mot, il a écrit son propre roman national, à la fois politique et sentimental, narrateur d’une France éternelle de pierres et d’arbres, en dépit d’une modernisation qui en modifie inéluctablement le visage et les paysages.

Parcourir et analyser ces points d’ancrage, c’est ainsi dessiner une singulière biographie selon un angle jamais exploré, éclairant l’histoire d’un personnage romanesque à souhait tout en en révélant des facettes méconnues…

L’extrait

« Le Vieux Morvan exulte ! Il est 20 heures précises. Depuis la fenêtre de son hôtel, le candidat socialiste salue les habitants venus célébrer la victoire. « Sa » victoire. Une force de caractère, une distance par rapport aux choses, le cuir tanné par les épreuves d’une longue vie politique lui permettent d’affecter son détachement et son impassibilité face à ce succès auquel il a voué sa vie entière. Laissons témoigner ceux qui, comme Pierre Joxe, ont vécu l’événement de l’intérieur : « Le soir du 10 mai, nous sommes à Château-Chinon, avec Louis Mermaz et quelques autres. Après l’annonce de la victoire, François Mitterrand nous a rejoints à la mairie, sa mairie. La bousculade ! Imprescriptible. Puis nous fonçons vers Paris, sous l’orage. Arrivés au PS, nouvelle bousculade. On a failli mourir deux fois étouffés. »

Extrait du chapitre 7, La France du président Mitterrand, p. 125.

L’auteur

Pierre-Marie Terral est professeur agrégé et docteur en histoire. Il est l’auteur de nombreux ouvrages chez Privat. Il vit actuellement à Sainte-Radegonde.

Bouton retour en haut de la page