ActualitéAubrac

En Aveyron, le loup est suivi à la trace…

Mercredi 6 octobre, la préfète de l’Aveyron a réuni le comité départemental de suivi du loup. Ce comité réunit tous les acteurs concernés par la présence du loup sur le territoire : les institutions agricoles, l’association des maires, le département, les Parc Naturel Régionaux du département, les associations de protection animale ou environnementale, la fédération départementale des chasseurs, l’association départementale de louveterie, l’Office français de biodiversité et les services de l’État.

L’objectif de ce comité annuel est de faire le point sur la situation aveyronnaise de l’activité lupine (dommage aux troupeaux domestiques, présence d’individus sur le territoire, mesures prises pour défendre les troupeaux) et de remettre cette actualité dans le contexte national.

Il s’agit de créer les conditions d’un dialogue constructif entre les acteurs départementaux concernés, en particulier au sujet des situations difficiles rencontrées par les éleveurs.

Compte tenu des caractéristiques d’une partie du département, une « zone difficilement protégeable » avait été notamment été mise en place en 2019 à l’initiative de ce comité.

La situation dans le département

A l’appui d’études et de relevés d’indices, la situation en Aveyron confirme la présence d’un individu mâle sur le secteur Aubrac depuis 2015.

Sur le sud du Larzac, depuis fin 2020, de nouveaux indices, dont des photos, montrent qu’un individu isolé fréquente également ce secteur englobant des territoires de l’Aveyron, du Gard et de l’Hérault.

Les suspicions d’attaques de troupeaux domestiques par un loup, qui sont en baisse par rapport à 2017, doivent faire l’objet d’un signalement par l’éleveur, le plus tôt possible, dans la limite de 72 heures, au numéro d’urgence de la DDT : le 05 65 73 50 90. Ce numéro, mis en place par les services de l’État, est joignable 7 jours sur 7 et à toute heure de la journée.

En 2021, ce numéro a été appelé 22 fois pour signaler des dommages qui ont fait l’objet d’un constat dressé par les agents de l’OFB. La responsabilité du loup n’a pas été écartée pour 9 de ces 22 dommages, ce qui a conduit à indemniser les animaux victimes de la prédation.

A titre de comparaison, en 2017, 93 constats avaient été effectués pour 61 conclusions « loup non écarté ».

En Aveyron, deux secteurs de présence du loup isolé sont identifiés : l’Aubrac et le Larzac. Toutefois, le travail de veille et de suivi demeure primordial pour améliorer la connaissance des secteurs géographiques fréquentés par ces animaux. Ainsi, il est important de faire part des indices de présence identifiés (traces, poils…) à l’OFB en téléphonant au 05 65 87 07 31.

Ces signalements contribuent à la veille réalisée par l’OFB qui les prendra en compte pour les vérifier, ce qui permet d’orienter le suivi et de l’améliorer.

Pour toute information complémentaire sur le loup ou sur le plan national d’action sur le loup et les activités d’élevage, consultez les sites de l’OFB et de la DREAL Auvergne Rhône-Alpes.

Source
Préfecture de l'Aveyron
Bouton retour en haut de la page