Actualité

Aveyron. Zoom sur l’association France Victimes 12-ADAVEM

Médiation familiale, aide aux victimes et espaces de rencontres, l’association France Victimes 12-ADAVEM peut certainement vous venir en aide.

France Victimes 12-ADAVEM est une Association « Loi 1901 » reconnue d’intérêt général à caractère social. Créée en 1997, l’Association est composée actuellement de trois services :

  • Le service « Aide aux Victimes » crée en mars 1997
  • Le service « Médiation Familiale » crée en juillet 2000
  • Le service « Espace de Rencontres » crée en mai 2003

Focus sur le service de médiation familiale

Le service « Médiation familiale » a été créé en juillet 2000. L’association propose, depuis plus de 20 ans, aux personnes qui vivent des situations de rupture en lien avec la famille, un service de Médiation Familiale. Les situations concernées sont principalement celles liées à la séparation et aux conflits familiaux : succession, fratrie, grands-parents, petits-enfants. À ce jour, ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont bénéficié de cette prestation dans le département de l’Aveyron.

Les deux médiateurs familiaux Audrey Bougette et Pascal Reynes, titulaires du diplôme d’État, accueillent les personnes dans les différentes permanences déployées sur le département. (Rodez, Millau, Villefranche-De-Rouergue, Saint-Affrique, Decazeville, Espalion, Saint Geniez…)

Ce service, qui est le seul à être conventionné sur le département par la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF), applique un barème proportionnel aux revenus pour le montant des séances de médiation familiale.

L’information est gratuite. Chaque personne bénéficie d’un entretien individuel préalable au processus de médiation familiale.

Une nouveauté sur le service en 2021 : la médiation parents adolescents

Les médiateurs du service ont bénéficié d’une formation spécifique afin de pouvoir accueillir en médiation l’enfant et plus particulièrement l’adolescent. Cet accompagnement de quelques séances, centré sur le présent, plus accessible pour certains que la thérapie familiale, s’appuie tout particulièrement sur des compétences propres à l’adolescence : créativité, sensibilité, capacité à négocier, à évoluer.

Ces médiations concernent, par exemple, un parent en situation de rupture avec l’un de ses enfants. Les raisons peuvent être multiples et variées, mais dans tous les cas cela génère dans un sens comme dans l’autre de grandes souffrances. Le protocole de médiation familiale qui est proposé requiert la même exigence que pour la médiation familiale classique, c’est-à-dire l’engagement libre et éclairé de chacun.

La médiation familiale est au cœur des réformes du système judiciaire et tend à se développer sur tout le territoire national. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le : 05 65 73 56 00.

Bouton retour en haut de la page