ActualitéOpinion

La colère d’Arnaud Viala face aux dernières annonces concernant la SAM

La réaction d’Arnaud Viala, Président du Département de l’Aveyron, concernant les dernières annonces sur la SAM.

« Le groupe Renault n’a manifestement pas tout mis en œuvre pour rendre viable une offre de reprise de la SAM à Viviez, alors même que le constructeur a continué de bénéficier de l’expertise de l’entreprise pour ses véhicules et a sans doute, dans les dernières semaines, surstocké les pièces produites à Viviez tout en cherchant de nouveaux fournisseurs. J’en veux pour preuve que tribunal de commerce de Toulouse a prononcé la liquidation judiciaire assortie de la cessation immédiate d’activité immédiate de la SAM.

333 salariés sont concernés. C’est une annonce dramatique pour notre département et pour le bassin.
C’est une injustice inacceptable pour les femmes et les hommes qui ont porté l’entreprise pendant des mois tout en continuant de fabriquer des pièces à haute valeur ajoutée.

La mobilisation unanime des salariés, de la population, et de tous les acteurs, n’a pas suffi à faire émerger une synergie entre Renault, principal donneur d’ordre de la fonderie et un repreneur potentiel.
Seule la colère est à présent de mise.

A sa place, aux côtés des élus communaux et intercommunaux, le Département de l’Aveyron a pris une part active aux négociations et en contribuant notamment à tenter de faire peser sur Renault la pression maximale.
La décision de ce jour suscite l’indignation. Avec tous les élus du Département, nous la partageons même si elle ne résout rien. Nous sommes et serons présents auprès des salariés, des acteurs et élus du territoire ».

Bouton retour en haut de la page