OpinionRodez

Opinion. « 14 ans d’aveuglement ou 14 ans de cynisme politique ? »

Le retrait des délégations de Sarah Vidal par Mr le Maire de Rodez étonne peu les observateurs de la vie politique.

Par contre, les arguments invoqués par celle-ci ont de quoi me surprendre et même m’indigner en tant qu’ancienne élue municipale dans le groupe majoritaire de Mr Teyssèdre en 2008.

Très vite j’ai vu les dysfonctionnements au sein du groupe majoritaire pour, en avril 2009, passer dans l’opposition au moment de la fermeture d’une école publique de quartier (l’école François Fabié). Depuis lors j’ai toujours dénoncé notamment l’absence de démocratie au sein du groupe majoritaire, mais aussi du conseil municipal et envers les citoyens de notre ville.

Depuis 14 ans longues années, Mme Vidal a toujours eu des délégations du maire pour progresser jusqu’au poste de première adjointe en 2020.

Aujourd’hui elle s’apercevrait que M le Maire de Rodez est « un homme qui veut décider tout seul, sans accepter que l’on puisse avoir un avis différent » ?

Elle dit n’être plus « en harmonie avec ses méthodes », mais elle les a plus qu’acceptées, elle a contribué sans un mot à ces méthodes pendant 14 ans.

Ce n’est que parce qu’elle perd ses délégations qu’elle dénonce aujourd’hui ce que j’ai dénoncé depuis 2009 sans qu’elle ne dise rien.

Enfin, elle cite des désaccords sur quelques projets avec M le maire, mais dira-t-elle aux électeurs les vraies raisons de la rupture de leur association sans faille pour la conquête commune du pouvoir ?

Claudine Bonhomme conseillère municipale 2008/2020

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Ruthénois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.
Bouton retour en haut de la page