ActualitéConques-MarcillacSports

Rallye. Le Marcillac lance la saison 2022

Après deux ans sans rallye, le Vallon retrouve ses habitudes avec la 22e édition ce week-end

Il y avait de l’émotion dans l’air, quand le départ de l’édition 2022 du rallye du Vallon de Marcillac a été donné ce samedi. 2 ans que les organisateurs attendaient de pouvoir retrouver les pilotes, et de voir se courir cette 22e édition. Nicolas Théron, Président de l’ARVM (association du rallye du Vallon de Marcillac) :

Oui, il a fallu se pincer pour savoir, si c’était bien enfin la bonne. On était extrêmement ravi et content de voir que ça y est, c’était de nouveau parti. Qu’on pouvait de nouveau réorganiser. L’an dernier, on en avait profité pour modifier une grosse partie du parcours. Il nous a fallu retrouver les automatismes, mais ça s’est bien passé.

3 spéciales au programme

Pour cette première journée, les 100 équipages engagés pour cette 22e édition avaient 3 spéciales, à parcourir deux fois chacune : Noailhac (12 km) ; Nauviale-Leguens (6.90 km) ; Goutrens-Clairvaux (21.80 km). « Ce matin, on avait juste peur d’avoir oublié quelque chose, explique Nicolas Théron. On en est à la 22e édition donc on a l’habitude. Mais on gère 500 bénévoles, une centaine de concurrents, les assistances, donc ça fait beaucoup de monde. Donc, on n’a pas de pression, mais la peur d’avoir zappé un truc. »

Da Cunha en tête

Jean-Michel Da Cunha est en tête à l’issue de la première journée de course. @Damien Saulnier – ARVM

Sur l’ensemble de la journée, les organisateurs sont plutôt satisfaits. Il y a eu juste une sortie de route, qui a nécessité l’évacuation de l’équipage. Mais les nouvelles étaient rassurantes en début de soirée. Et à l’issue de la première étape, c’est Jean-Michel Da Cunha qui est en tête devant Thomas Argenti et Alexis Sirmain. Le premier a remporté 3 spéciales sur les 6 du jour. Une première place qui ne surprend pas Nicolas Théron :

C’est le recordman de victoires sur le Marcillac. On n’est pas surpris, même s’il est en manque de rythme. Car suite à sa sortie de route sur le Rouergue en juillet dernier, il n’a roulé qu’une fois depuis… On est agréablement surpris qu’il soit revenu à ce niveau-là. Après, ils sont 4 – 5 à se tirer la bourre, il y a une belle bagarre même si les écarts sont déjà faits. Mais le rallye est encore long, avec la 2e journée. Là, les compteurs vont être remis à zéro, et il peut se passer encore pas mal de choses !

Ce dimanche, 2e étape et dernière journée de ce rallye. Au programme pour les 67 équipages encore en lice, deux spéciales à courir deux fois chacune : Conques-Sénergues et Villecomtal-Le Grand Mas. Et les organisateurs espèrent que la météo sera encore au rendez-vous, comme le public venu en nombre au bord des routes. 

Résultats:

ES 1 (Noailhac ; 12 km) : 1. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), 6m50’7’’ ; 2. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), +00.03’2’’ ; 3. Alexis Sirmain (Hyundai I20), +00.05’2’’ ; 4. Jean-Laurent Chivaydel (Skoda Fabia), +00.05’2’’ ; 5. Eric Rousset (Citroen C4 WRC), +00.07’2’’.

ES 2 (Nauviale-Leguens, 6.90 km) : 1. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), 3m51’4’’ ; 2. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.01’7’’ ; 3. Alexis Sirmain (Hyundai I20), +00.04’6’’ ; 4. Jean-Laurent Chivaydel (Skoda Fabia), +00.05’1’’ ; 5. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.06’5’’.

ES 3 (Goutrens-Clairvaux ; 21.80 km) : 1. Alexis Sirmain (Hyundai I20), 12m34’4’’ ; 2. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), +00.03’3’’ ; 3. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.09’1’’ ; 4. Eric Rousset (Citroen C4 WRC), +00.15’0’’ ; 5. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.22’7’’.

ES 4 (Noailhac ; 12 km) : 1. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), 6m48’5’’ ; 2. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.00’9’’ ; 3. Alexis Sirmain (Hyundai I20), +00.04’8’’ ; 4. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.05’1’’ ; 5. Jean-Laurent Chivaydel (Skoda Fabia), +00.05’3’’.

ES 5 (Nauviale-Leguens, 6.90 km) : 1. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), 3m51’0’’ ; 2. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.01’0’’ ; 3. Eric Rousset (Citroen C4 WRC), +00.01’1’’ ; 4. Alexis Sirmain (Hyundai I20), +00.02’9’’ ; 5. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.03’0’’.

ES 6 (Goutrens-Clairvaux ; 21.80 km) : 1. Eric Rousset (Citroen C4 WRC), 12m26’2’’ ; 2. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.08’6’’ ; 3. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), +00.09’8’’ ; 4. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.13’3’’ ; 5. Jean-Laurent Chivaydel (Skoda Fabia), +00.17’5’’.

Général provisoire (1ère étape) : 1. Jean-Michel Da Cunha (Citroën C3), 46m38’5’’ ; 2. Thomas Argenti (Volkswagen Polo), +00.05’0’’ ; 3. Alexis Sirmain (Hyundai I20), +00.35’4’’ ; 4. Florent Condamines (Volkswagen Polo), +00.48’7’’ ; 5. Jean-Laurent Chivaydel (Skoda Fabia), +00.59’1’’.

Programme (2e étape, ce dimanche 27 mars) :

ES 7 (Conques-Sénergues ; 16.10km) : 9h13

ES 8 (Villecomtal-Le Grand Mas ; 21.60 km) : 10h06

ES 9 (Conques-Sénergues ; 16.10km) : 13h09

ES 10 (Villecomtal-Le Grand Mas ; 21.60 km) : 14h02

Bouton retour en haut de la page