✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Patrimoine

Au pays des Jonquilles (Commune d’Arvieu, Lévezou)

Une fois n’est pas coutume, quittons nos Causses pour le Lévézou voisin et rendons-nous dans les environs de Bonnevialle, commune d’Arvieu. Avec le retour du printemps, les sous-bois se tapissent de jonquilles sauvages ou jonquilles des prés (Narcissus pseudonarcissus L.)

Leurs feuilles rappellent celles du jonc d’où leur nom. Plantes bulbeuses à floraison jaune vif précoces, elles ont la particularité de fleurir avant toutes les autres fleurs sauvages, ce qui les rend très attractives pour les promeneurs qui viennent ici pour la constitution de leur premier bouquet printanier parfumé. Certaines jonquilles partent même pour être vendues en jolis bouquets sphériques à la sauvette en ville

Bouquet de jonquilles © Betty Balmes

Les jonquilles par leur couleur jaune éclatant reflètent une belle annonce du printemps.  Abondantes, elles se développent à perte de vue, colonisant des sous-bois entiers. Elles apprécient le climat rude du haut du plateau de Bonnevialle, balayé par les vents et à la terre acide. Nichées dans les puechs, les bois ou encore au bord des ruisseaux, comme le Céor, les jonquilles de Bonneviale sont le symbole de ce petit village agricole d’une quarantaine d’habitants de la commune d’Arvieu.

Des jonquilles à perte de vue © Betty Balmes

La jonquille ne manque pas d’admirateurs, mais pour que le tout le monde puisse en profiter, même si la cueillette sauvage est tolérée, il convient de laisser en place feuilles et bulbes, en ne prélevant que la hampe florale. Ainsi la jonquille, continuera encore de tapisser nos sous-bois en poussant à l’état sauvage pour une floraison intense. Pour le plaisir de nos yeux et pour bénéficier encore longtemps de ces fleurs d’or printanières.

 

Marc Parguel

Article original publié sur Millavois.com

Bouton retour en haut de la page