✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité
A la Une

Rodez, Decazeville et Villefranche : une mobilisation festive, familiale, conviviale et unitaire le lundi 1er mai

Une nouvelle mobilisation est prévue par les syndicats à l’occasion du 1er mai. Dans le département, il y aura cinq manifestations décentralisées, à 10h30 : Decazeville, Millau, Rodez, Saint-Affrique et Villefranche-de-Rouergue. Une volonté de l’intersyndicale locale, comme l’explique Gauthier Couffin (Solidaires) : « Pour cette fête des travailleurs, on est encore tous ensemble, tous unis, pour exprimer notre mécontentement face à cette réforme des retraites. On a fait le choix d’une journée décentralisée. Au plus proche de la population, que tout le monde puisse y prendre part. Quoiqu’en disent certains, nous restons plus unis que jamais dans la défense des droits des travailleurs, opposés plus que jamais à cette réforme des retraites qui pour nous reste et demeure une injustice inacceptable. »

L’idée est de profiter de cette journée, chômée par la plupart des gens, pour réussir encore une grosse mobilisation. « C’est une journée propice pour mobiliser massivement, confirme David Gistau, de la CGT. Un moment populaire, familial, festif. Personne n’a d’excuse pour ne pas participer. Il y a des salariés qui vont participer pour la première fois à une manifestation, à un rassemblement. Ça va avoir un caractère exceptionnel, historique. On ne passera pas à autre chose. »

David Gistau (© Ruthénois.com)

Pour tous, il y aura du monde à l’occasion de ce nouvel appel de l’intersyndicale, « pour refuser la réforme des retraites », dont le décret a déjà été promulgué. Et les 100 jours annoncés par le président, Emmanuel Macron, n’ont pas changé la donne, comme le confirme Julie Bernat de la FSU : « Depuis l’annonce des 100 jours, au quotidien, partout en France, les déplacements des ministres ne se passent pas aussi bien qu’ils le souhaitent. Nous, notre colère, elle n’est pas du tout tombée. Il y a eu des passages en force, et des bras d’honneur lancés à la population en colère qui a manifesté. On sent bien qu’on est loin de lâcher. Le 1er mai sera donc festif, convivial. Et pour la suite, on sera là avec encore d’autres sujets : les salaires, les conditions de travail, les conditions de vie, où l’on n’est pas du tout entendu. »

Pour Jacques Douziech (CFE-CGC), « il faut aussi souligner l’unité de l’intersyndicale », son organisation ne participant pas d’habitude au 1er mai. Une détermination qui selon lui « reste importante, et soutenue par les Français et les Aveyronnais » :« Depuis trois mois et demi, les gens se mobilisent, de manière visible ou invisible. Et le rejet, il demeure. On dépasse les 200.000 personnes dans la rue depuis le début du mouvement dans le département. C’est de l’inédit, du jamais vu. »

Jacques Douziech (© Ruthénois.com)

S’il sera question évidemment de cette réforme des retraites, pas de doute que d’autres sujets devraient se greffer à cette nouvelle mobilisation. « Il y a au cœur la réforme des retraites, mais il y a aussi la question des salaires, explique David Gistau. Quelques jours après la visite de la Première ministre et du ministre de la Santé, il y a la maternité de Saint-Affrique qui va fermer 11 jours. Les urgences et le laboratoire de Decazeville qui sont en grand danger. Ou encore la maternité de Villefranche. C’est l’occasion pour la population aveyronnaise de se mobiliser sur d’autres sujets, pour faire entendre les nombreuses colères. »

Julie Bernat (© Ruthénois.com)

Festif, familial, convivial et unitaire… C’est donc le choix de l’intersyndicale aveyronnaise. Avec certainement quelques casseroles, drapeaux, sifflets pour essayer de se faire entendre. Parce que les syndicats ont vraiment l’impression que « l’exécutif reste sourd » à leurs revendications comme le confie Gauthier Couffin : « Quand le président dit aujourd’hui sa fierté de voir Notre-Dame de Paris redressée, moi, j’aimerais avoir la fierté que l’on ait une justice sociale qui ne soit pas juste un vain mot, mais où une réalité. Je pense que c’est ça qu’attendent les Français beaucoup plus que Notre-Dame de Paris. Il faudrait qu’il soit conscient du décalage qu’il y a entre la population et l’exécutif, qui est aujourd’hui abyssal… »

Les rassemblements auront donc lieu, ce lundi 1er mai à 10h30 :

  • Au jardin public à Decazeville
  • Sur le Quai Sully Chaliès, Maison des Syndicats à Millau
  • Au jardin public à Rodez
  • A la salle des fêtes à Saint-Affrique
  • Au Kiosque à Villefranche-de-Rouergue
© Ruthénois.com

Article original publié sur Millavois.com

Bouton retour en haut de la page