Education

Aveyron. La nouvelle carte scolaire pour la rentrée 2022

Arnaud Viala, président du Conseil départemental, s’explique sur cette nouvelle carte scolaire qui se veut plus proche des attentes des familles et de la réalité des territoires.

Alors que la carte scolaire aveyronnaise n’avait pas changé depuis 2009, Arnaud Viala et son équipe du département en ont fait voter une nouvelle lors de la commission permanente du Conseil départemental de ce vendredi 4 février. L’entretien des collèges publics et leur sectorisation font en effet partie des compétences des départements et concernent les vingt bassins de recrutement correspondants aux vingt collèges publics.

Une vingtaine de communes concernées

Plusieurs raisons expliquent cette mise à jour. « D’abord, la carte en vigueur ne reflétait plus la répartition de population du territoire », explique le président qui précise que beaucoup de dérogations étaient accordées aux familles qui cherchaient à scolariser leur enfant dans un établissement qui leur semblait plus logique, compte tenu de leur lieu d’habitation.

Toujours d’après le président, du fait de la démographie plutôt à la baisse pour cette tranche d’âge, la demande était moins dense que les années précédentes et les établissements moins en tension. De plus un nouveau collège, celui du Larzac, ouvrira ses portes à la rentrée 2023 : son arrivée nécessitait de « redessiner la carte dans ce secteur ».

Enfin, la Région Occitanie qui gère les transports scolaires serait en train de prévoir l’organisation des transports pour l’année à venir et souhaiterait les rationaliser. L’occasion pour Arnaud Viala de travailler avec cette collectivité (malgré les tensions qu’on leur connait) et d’intégrer ces modifications à la nouvelle carte.

« Nous avons une volonté très forte d’associer les territoires » précise le président du Conseil qui évoque les 17 réunions de préparation sur le département où auraient été associés les maires des communes et les responsables d’établissements « pour être le plus fin possible ».

Ces mouvements concernent en tout une vingtaine de communes à la périphérie des vingt bassins. Arnaud Viala et son équipe ont souhaité que ces communes « ne basculent pas entièrement d’un territoire à l’autre », laissant la possibilité aux municipalités de basculer une partie des élèves vers un établissement et l’autre vers un deuxième.

Un plan d’investissement de 9M d’euros pour les collèges

Parmi le grand plan d’investissement voté au budget 2022 ce jour (84 millions d’euros), les travaux sur les collèges représentent 11 %, soit plus de 9 millions d’euros. Si l’installation de détecteurs de C0² ne semble pas être au programme, Arnaud Viala prévoit d’agrandir les salles de classe, de rénover et surtout de finir la construction du fameux collège du Larzac, attendu par beaucoup.

Si ces nouvelles sectorisations rebattent les cartes de quelques établissements, elles ne concernent pas les collèges privés. Presque aussi nombreux que les établissements publics, le président du département se dit « attaché à cette mixité » et les voit comme une alternative, un choix supplémentaire pour les familles.

Présentation des dépenses d’investissement du Budget Prévisionnel 2022 du Conseil général de l’Aveyron.
Bouton retour en haut de la page