ActualitéEmploi & Formation

Social. Un premier mai festif et rassemblé

Pendant deux ans, les syndicats n’ont pas pu célébrer le 1er mai, journée internationale du travail, en raison de la pandémie. Alors qu’Emmanuel Macron vient d’être réélu à la tête du pays, ils ont bien l’intention de faire entendre leurs voix cette année. Au niveau national, CGT-FSU-Solidaires-UNSA appellent à un défilé commun. De son côté, Force Ouvrière a laissé ses structures départementales s’organiser

Dans l’Aveyron, FO a donc décidé d’organiser quelque chose de bien différent cette année. Une journée festive, sur le parvis de la salle des fêtes de Rodez, dés 10 h et jusqu’à 18 h. Emmanuel Dumas, Secrétaire Général de FO Aveyron en explique la raison :

Il fallait remettre un peu de vie au 1er mai, qui était quand même en berne depuis quelques années. Avant, c’était surtout Decazeville qui s’en occupait. On a décidé, avec l’Union Locale de Rodez qui vient d’être remise en route, de faire quelque chose de festif, d’accueillant, et d’ouvert à tout le monde. Ce ne sera pas réservé qu’aux militants. Nous avons réservé des structures gonflables pour les enfants, aussi pour les adultes… Avec petite restauration, buvette pour passer un bon moment ensemble.

Développer le syndicat

Une journée festive, ouverte à toutes et tous, en ce 1er mai. @Ruthénois.com

Au programme donc, des jeux gonflables, une buvette, de la convivialité, sous le soleil… Pour montrer aussi que le syndicalisme, ce n’est pas forcément que des manifestations, des grèves, mais aussi les renseignements aux salariés. Depuis peu, c’est Walter Stefanello, salarié chez DPD, qui est le secrétaire de l’Union Locale de Rodez. Avec l’envie de développer le syndicat sur l’agglomération de Rodez. « L’idée, c’est de pouvoir encore mieux accompagner les syndicats dans les entreprises, confirme-t-il. Sans oublier l’aide juridique que l’on veut développer au sein de l’UL, pour décharger notre UD. On va voir pour mettre en place des permanences pour accueillir le public. Pour commencer à renseigner sur la feuille de paye, sur les contrats de travail. L’UD, auprès des salariés, peut également accompagner les salariés aux Prud’hommes. » Il est persuadé que c’est par des opérations comme celle du 1er mai que l’on peut faire changer les mentalités sur le syndicat :

On voulait un moment d’échange, avec tout le monde, même les non-syndiqués. Pour faire découvrir autrement le syndicalisme. Et quoi de mieux qu’une journée festive, ou l’on peut discuter autour d’un verre, de jeux pour les enfants.

Défilés

De son côté, l’intersyndicale a prévu 6 rassemblements sur le département :
 Rodez, au jardin public, à 10 h 30
 Capdenac-Gare, au Kiosque, à 11 h
 Decazeville, jardin public, à 11 h
 Millau, place de la Capelle, à 11 h
 Villefranche-de-Rouergue, devant la mairie, à 11 h
 Saint Affrique, place de la mairie à 11 h
Bouton retour en haut de la page